Non classé

Vision d’Évreux à 10 ans – 12 juin 2019

23 janvier 2020 : Cette vision optimiste dépasse en importance tout ce que je peux écrire par ailleurs.

Surtout cette Lettre à ceux qui ne supportent pas ce que j’écris, qui a suscité de nombreuses réactions, dont la plupart de soutien.

Mais pour autant cette vision ne se suffit pas à elle-même, car si nous n’étions pas vitalement obligés de nous y engager, pourquoi ne pas préférer garder nos boutons électriques et autres friandises du progrès, si confortables ?

Cette vision ne prend donc tout son sens qu’au regard d’un constat lucide, du genre de La Terre inhabitable. Il faut les deux.

Inversement, les critiques acerbes de la collapsologie, acerbes et virulentes, isolent les constats alarmants et alarmistes sans y associer les solutions possibles pour en sortir. Dans ce sens-là aussi, il faut les deux.

On ne le répétera jamais assez : comme le montrent si bien Neil Postman dans son magnifique Technopoly, ou Fairfield Osborn dans son excellentissime La planète au pillage, si l’on voit toujours le peu que le progrès nous a apporté, on voit beaucoup plus difficilement ce qu’il nous a ôté, un espace bien plus vaste. Il faut lire ces livres pour s’en rendre compte. C’est encore une manière supplémentaire de lever les innombrables blocages qui nous inhibent face à la destruction massive du vivant en cours, dont l’humain.

—————————————–_

Lundi 10 juin 2019, rencontre à trois au Bohème : Timour Veyri, Arnaud Leblanc et Robin Branchu.

 .

Deux points positifs :

- Timour attache extrêmement d’importance, tout comme nous, à la démocratie participative ;

- la vision d’Évreux à 10 ans, exprimée en fin de rencontre, point fort, point de convergence possible.

.

Vision d’Évreux à 10 ans - 12 juin 2019 beau-1205x800

http://kerterre.org/

.

Dans 10 ans, car une mandature n’y suffira pas, des groupes se seront constitués pour produire une abondance gratuite dans plusieurs domaines vitaux, l’alimentaire, le vestimentaire, l’habitat, durant toute cette période la municipalité s’est montrée au service, force de soutien logistique et technique, la filière vestimentaire notamment demande beaucoup de savoir-faire très spécifiques lorsqu’on veut maîtriser toute la chaîne de la fabrication de la fibre jusqu’au vêtement, Évreux et son agglomération sont devenus un territoire réputé pour l’abandon rapide et radical de leur dépendance aux énergies, fossiles comme renouvelables, des chantiers collectifs et conviviaux ont fleuri partout, le territoire a retrouvé une autonomie de production et est devenu, malgré lui, un lieu de visite réputé pour son attrait d’alternative concrète à la mondialisation. Partout des bacs de plantes comestibles, partout des fruitiers, en ville comme à la campagne environnante, car ici il n’est plus question de périphérie mais à nouveau de campagne. Dans les campagnes environnantes, repeuplées, moult chantiers de constructions de maisons en paille ont surgi, avec caves et puits canadiens, ainsi que des systèmes de récupération et de potabilisation naturelle des eaux de pluie. Les forges, collectives elles aussi, ont ré-ouvert, ainsi que les ateliers de menuiserie, de poterie… Évreux et ses alentours sont redevenus un village. Un grand village, sans électricité. Leur slogan : « faites partout la même chose, différemment selon vos régions, et le monde sera sauvé ! » Les énergies de la manivelle et du pédalier ont envahi les ateliers, les savoir-faire se sont transmis par équipes et non pas par les seules initiatives individuelles.

Et les réunions de quartier, décisionnelles, sont devenues habituelles, les palabres sont revenus, les soirées conte, les soirées chant, les soirées lecture à voix haute, les soirées conviviales tout autant que la convivialité des ateliers. Porto Alegre (1) nous a aidés, le Chiapas (2) nous a aidés, Bookchin (3) nous a aidés, le Rojava (4) nous a aidés.

La vision à 10 ans et la concertation sont venues de paire. L’un sans l’autre ne pouvaient pas fonctionner.

 —-

(1) Porto Alegre, l’espoir d’une autre démocratie, voir http://gorgerouge.over-blog.com/article-13706284.html

(2) Le Chiapas, territoire mexicain grand comme la Bretagne qui a pris son indépendance vis-à-vis du gouvernement le 1er janvier 1994 – voir http://gorgerouge.unblog.fr/2019/03/29/armes-29-mars-2019/

(3) Voir http://gorgerouge.unblog.fr/2019/02/05/courrier-des-lecteurs-la-decr-eloge-de-bookchin/

(4) Le Rojava, en Syrie, voir https://www.youtube.com/watch?time_continue=1426&v=Js6PAWd202M

Avocataix |
Ponoursland |
Ma vie d'élue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Troublecanceller
| Kanimezin
| Passages de Lumière