Non classé

La chaussette retournée – 9 septembre 2019

Le 6 septembre je reçois ce mail, auquel je réponds dans le texte.

Bonjour Robin,
J’ai lu quelques articles.
La décroissance…un beau projet que j’essaie d’appliquer de façon très imparfaite, et à mon échelle si réduite.
pour moi la décroissance ne peut se mettre en place qu’à une échelle collective, celle d’un territoire municipal, et pas au-delà non plus, voir Murray Bookchin.
Pour ce qui est de mes habitudes et petits gestes au quotidien ça relève de ma vie privée : c’est comme la religion !
Malgré mes convictions et ma (modeste) participation, j’ai quand même du mal à imaginer que ce modèle l’emporte, si positif soit-il, face à l’équation -appât du gain- multiplié par -progrès aux conséquences non maîtrisées ni même envisagées-.
Réponse : entrer en décroissance te semble impossible, bien. Et la poursuite en avant de notre Titanic actuel, ça te semble comment ? Tenable ? Non, puisque c’est de ce constat qu’est partie notre discussion… Je viens de retourner la chaussette !
Or cette poursuite en avant est certainement un suicide collectif déjà enclenché. Et l’alternative, même si ça semble difficile, c’est d’entrer en décroissance : revenir à un monde artisanal.
La chaussette retournée - 9 septembre 2019
Se développer, se dépasser, il me semble que cela constitue une part de l’essence même de ce qu’est le genre humain.
Il faut lire Le développement, histoire d’une croyance occidentale, de Gilbert Rist. Irremplaçable pour comprendre d’où nous vient cette plaie.
Est-ce que c’est une bonne chose ? Je suis bien incapable de me prononcer là-dessus. En tout cas, à mon sens il serait vain de vouloir lutter contre cette réalité sur laquelle nous n’aurons jamais d’emprise. Ou très peu.
Bon. Si tu préfères encore une fois le suicide collectif en cours. C’est ton choix, pas le mien. 
 
Un élément qui me semble essentiel pour « faire avec » ce besoin de dépasser sans cesse nos limites, c’est l’éthique.
se dépasser individuellement, éthiquement, et laisser se poursuivre sans broncher le progrès sociétal qui nous est imposé, ce sont deux choses bien différentes, non ? 
Se discipliner et réfléchir en amont aux potentiels effets néfastes de tout progrès
ici, voir le progrès pour tous… 
quel qu’il soit me paraît être une évidence qui là encore, est loin d’être entendue hélas. Ce qui ne m’empêchera pas là non plus, de continuer d’appliquer ce en quoi je crois…

Avocataix |
Ponoursland |
Ma vie d'élue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Troublecanceller
| Kanimezin
| Passages de Lumière